Fonctionnement d’une éolienne

Une éolienne transforme l’énergie mécanique du vent en énergie électrique.

Elle est principalement composée des éléments suivants:

  • le mât permet l’exposition aux vents forts d’altitude,
  • 3 pales captent l’énergie du vent et se mettent en mouvement,
  • la génératrice, située dans la nacelle, transforme le mouvement des pales en énergie électrique.

La force du vent fait tourner les pales. Une girouette informe le dispositif d’orientation de positionner le rotor face au vent. La mesure de la force du vent se fait par un anémomètre. Au-delà d’une vitesse de vent de 90 km/h, le système de commande met l’éolienne en drapeau par mesure de sécurité. La production est ainsi arrêtée.

Les pales tournent lentement : de 13 à 15 tours par minute au maximum.

Structure d’un parc éolien

Un parc éolien est composé de plusieurs éoliennes qui forment une unité de production. L’électricité produite passe par le réseau de câblage interne du parc jusqu’au poste de livraison d’où elle est injectée dans le réseau d’EDF et distribuée aux utilisateurs.

Chaque éolienne est dotée d’un chemin d’accès de 4-5 m de large et d’une aire de maintenance d’environ 25 x 40 m, nécessaires à la construction, à la maintenance et, en fin de vie, au démantèlement.

Des fondations en béton en moyenne de 16 m de diamètre (en fonction des spécificités du sol sur site) soutiennent les éoliennes.

En fin d’exploitation, le parc est démantelé et le site remis en état initial conformément aux textes en vigueur. L’exploitant du parc éolien doit constituer les garanties financières pour le démantèlement.

Schema_Nacelle_Eolienne_asynchrone